,

CAN 2019: Le Sénégal en finale!

Les Tunisiens vont longtemps pester. Vaincus 1-0 en prolongation dimanche par le Sénégal, en demi-finales de la CAN, les joueurs d’Alain Giresse se sont vu annuler un penalty de manière très litigieuse à la 116e minute. Le tout au terme d’un drôle de scénario.

Dans la continuité du début de cette phase finale de la CAN 2019, le jeu n’a peut-être pas atteint des sommets dimanche entre le Sénégal et la Tunisie, en revanche la dramaturgie était au rendez-vous ! Et en Afrique comme ailleurs, la tension rattrape souvent tout le monde à ce stade de la compétition. Alors, on retiendra surtout cette fin de match étouffante et palpitante, par voie de conséquence. Sauf les supporters des Tunisiens, bien sûr, éliminés en prolongation (1-0) et victimes d’une décision arbitrale très contestable.

Reprenons par le commencement: d’abord une première période à l’avantage du Sénégal, avec notamment ce poteau de Sabaly (26e) ou Sadio Mané qui manque le but vide (38e). Puis les Tunisiens refont surface après la pause, avec déjà ce duel manqué par Ferjani Sassi (49e) en un contre un. Ce même Ferjani Sassi qui, à la 77e minute, a raté la balle de la qualification en envoyant son penalty plein axe et trop mou, directement sur Alfred Gomis qui ne s’est pas privé de repousser. Et cinq minutes plus tard, penalty pour le Sénégal !

Cette fois, le coup de pied de réparation est mieux tiré par Henri Saivet, mais celui-ci bute sur Mouez Hassen qui sort un très bel arrêt sur sa gauche (82e). Saivet loupe une autre occasion en toute fin de partie (90e). En prolongation, Ferjani Sassi va se voir rejoindre par Hassen au rang des héros malheureux: le gardien niçois, peut-être trop euphorique, se troue sur une sortie et le ballon rebondit sur Dylan Bronn, surpris et qui ne peut que marquer contre son camp (1-0, 100e). Enfin vient la 116e minute…

L’arbitre accorde, semble-t-il logiquement, un deuxième penalty à la Tunisie pour une main d’Idrissa Gueye dans la surface. Après être allé voir lui-même la vidéo, il décide finalement de l’annuler. Les Sénégalais doivent encore se demander comment ils sont passés. Une seule mauvaise nouvelle pour eux: Kalidou Koulibaly sera suspendu en finale, pour essayer d’aller chercher le premier sacre de l’histoire du pays (une seule finale en 2002).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 11 =